Téléchargement illégal : ouverture du procès du créateur du site Emule Paradise

22 mars 2010

Vincent Valade, le jeune animateur du site, est soupçonné d’avoir favorisé le téléchargement de plus de 7000 films piratés entre 2005 et 2006, et engrangé plus de 400 000 euros de revenus publicitaires.

La 31e chambre du tribunal correctionnel de Paris ouvre aujourd’hui le procès de l’animateur du site Emule Paradise, Vincent Valade, ainsi que de la régie publicitaire Net Avenir avec laquelle il avait passé un accord.

Agé de 20 ans au moment des faits, Vincent Valade est accusé d’avoir permis le téléchargement illégal de 7 113 films entre 2005 et 2006. Universal, Galatée Films, Pathé Renn, ainsi que l’humoriste Jean-Yves Lafesse se sont portés parties civiles au procès. A l’époque des faits, Emule Paradise pouvait dépasser les 300 000 visiteurs par jour. Le jeune homme aurait tiré de substantiels revenus publicitaires que les enquêteurs évaluent à 416 000 euros.

Des sommes transférées sur des comptes à Chypre et au Belize. La justice poursuit également la régie publicitaire Net Avenir avec laquelle Vincent Valade travaillait. Selon Le Parisien qui a révélé l’affaire, Net Avenir affirme n’« avoir contribué à générer qu’une partie très minoritaire des revenus publicitaires du site ». (Eureka Presse)