L’iPad déjà à hauteur d’Android et des BlackBerry

16 avril 2010

Selon les chiffres Net Applications, la tablette Apple a atteint 0,04% du trafic Internet quotidien, ce qui la place à égalité d’Android et des smartphones BlackBerry.

Il n’aura fallu que 10 jours à l’iPad pour venir se hisser au niveau de deux des principales plateformes mobiles, Android et BlackBerry pour ce qui est de la navigation sur Internet.

Google écrase tout

Net Applications a suivi la progression de la tablette à travers le trafic Internet quotidien depuis sa commercialisation le 3 avril. Ce jour-là (samedi), l’iPad comptait pour 0,01% du trafic. Le weekend dernier, les 0,04% ont été atteints avant de baisser en début de semaine. L’iPad n’aura mis que quelques jours à venir se mesurer à des concurrents en place depuis plusieurs années.

Net Applications révèle également que Google, qui est le moteur de recherche par défaut dans le navigateur Safari de l’iPad, domine très largement avec plus de 97% des requêtes. Il arrive devant Yahoo! (1,98%) et Bing (0,27%). (Eureka Presse)

Les BlackBerry plus « pro » que l’iPhone ?

16 avril 2010

Un rapport de Localytics révèle que l’usage des applications BlackBerry est plus intensif sur l’iPhone durant les journées ouvrées dans un environnement professionnel.

Malgré les efforts d’Apple pour séduire le marché des entreprises et ceux de RIM pour conquérir le grand public, chacun reste encore bien ancré dans son coeur de cible.

Le BlackBerry dès 7h du matin

D’après une analyse menée par Localytics (mesure de l’activité sur plateformes mobiles), l’usage des applications BlackBerry se concentre sur la semaine et durant les heures de travail.

L’étude montre que les utilisateurs des smartphones canadiens commencent à se servir de leurs applications à partir de 7 heures matin, 2 heures plutôt que les utilisateurs d’iPhone.

En revanche, l’usage des applications iPhone augmente de 7% pendant le weekend alors qu’il n’évolue presque pas pour les BlackBerry. Ce qui, selon Localytics, tendrait à prouver que l’iPhone reste orienté vers un usage personnel. Ce qui n’est pas vraiment un scoop…(Eureka Presse)

Croissance à 2 chiffres pour Google au premier trimestre

16 avril 2010

Malgré un chiffre d’affaires et un bénéfice en forte hausse, Google déçoit les investisseurs.

Le moteur de Google tourne toujours à plein régime. Avec 6,77 milliards de dollars au premier trimestre, le chiffre d’affaires progresse de 23% par rapport à l’an passé (5,53 milliards). Les bénéfices s’élèvent eux à 1,96 milliard, en hausse de 37% comparé au premier trimestre 2009 (1,42 milliard).

Les sites de la firme ont généré 66% de son chiffre d’affaires, pour 4,4 milliards de dollars. Les sites du réseau AdSense ont eux compté pour 30% des revenus de la firme, soit 2,04 milliard de dollars. Des résultats respectivement en hausse de 20% et 24% comparés au premier trimestre 2009. Enfin, 53% du CA du californien proviennent de l’international, soit 3,58 milliards de dollars.

Retour à l’embauche

Les revenus générés par les clics rémunérés sont en hausse de 15% comparés à 2009, avec un coût par clic en augmentation de 7%.

Malgré des résultats supérieurs aux attentes du marché, l’action de Google a perdu 4,85% à la clôture de la Bourse. Après une hausse de 5% en une semaine, le soufflé retombe donc, les investisseurs et certains analystes s’attendant à des chiffres encore meilleurs.

Positif, Patrick Pichette, directeur financier de Google annonce qu’ils « continueront d’investir lourdement dans les embauches, les produits et les acquisitions ». Après les licenciements de 2009, la firme a ainsi accueilli 800 nouveaux employés au premier trimestre, passant de 19 800 à 20 600. Un record depuis début 2008.

Jeff Huber, vice-président senior du pôle ingénierie, annonce que Google recrutera massivement pour le développement d’Android et Chrome, ainsi que pour Google Apps. Par contre, aucune information supplémentaire n’a filtré sur les projets d’acquisition.

Questionné sur le Nexus One, Patrick Pichette s’estime « extrêmement heureux » des ventes et annonce le produit comme rentable, mais pas du point de vue matériel. Ce qui ne devrait pas vraiment plaire à HTC, son constructeur.

Flux rss disponible chez Biz Adultes

16 avril 2010

Depuis quelques jour, Biz-Adultes.biz propose, en plus de son flux xml, un flux rss.

Valide avec tous les feedvalidator actuellement disponibles, ce flux rss vous permettra en un clin d’oeil d’installer les vidéos de ce sponsor adulte sur votre blog propulsé par WordPress par exemple.

Très facilement configurable, il vous permet d’obtenir au choix de 50 à 1000 vidéos, de l’intégralité du flux à une sélection par catégorie ou par niche.

Testez dès maintenant le flux RSS de Biz Adultes!

Twitter: les chiffres impressionnants du système – état d’avril 2010

16 avril 2010

Twitter fait partie des réseaux sociaux qui représentent « le Futile juste passé devant l’Utile ». Pour moi, je dois encore avouer qu’il représente encore un service dont je ne sais pas comment vraiment tirer une valeur ajoutée consistante et durable.

Certes, il est parfois un bon vecteur de bouche-à-oreille (selon l’analyse de P. Chappaz) mais je trouve quand même que le rapport signal sur bruit est souvent trop faible: beaucoup de tweets à mon goût sont peu substantiels, surtout destinés à attiser l’espoir de d’attirer un peu d’attention sur leur auteur: elle ne sera alors qu’éphémère car la vacuité se remarque finalement encore plus facilement dans la limite des 140 caractères par message de Twitter!

Vous l’avez compris: je suis (encore) plutôt un adepte des bons gros billets bien consistants de mes blogs favoris réguliers plutôt qu’un papillonneur de liens en liens glanés sur Twitter.

Malgré tout, comme le buzz autour de Twitter est actuellement plutôt colossal, je m’intéresse pour mieux comprendre. Je vais donc rassembler ci-après les chiffres très complets récemment divulgués (une première à ma connaissance) par le management de Twitter à la conférence Chirp, rassemblement officiel des développeurs sur Twitter:

* Plus de 105 millions d’utilisations enregistrés (soit 25% des utilisateurs actuels de Facebook). J’en fais partie à http://www.twitter.com/didierdurand. 300’000 nouveaux membres chaque jour.
* 55 millions de tweets émis par ces membre chaque jour
* 180 millions de visiteurs uniques chaque jour pour consulter tout ce babillage.
* 75% de trafic sur le site qui vient par API soit 3 milliards de requêtes par jour (Facebook: 13 milliards jd’impressions / jour) , c’est faites par des tiers: applications pour les mobiles, clients lourds pour les PCs, des widgets distribués, etc.. On comprend ainsi parfaitement pourquoi Twitter a décidé de racheter Tweetie (application iPhone) ces jours-ci pour combler son absence dans le mobile au grand dam de L. Lemeur dont le client Seesmic est maintenant franchement en porte-à-faux. C’est le nom de Twitter qui doit apparaître sur l’Apple AppStore non Tweetie!
* 100’000 applications tierces sur la plate-forme Twitter. A prendre bien sûr avec cirsconspection: on est sûrement aussi sur une loi de décroissance au moins exponentielle du succès. Malgré tout, cela explique encore une fois la guerre que se livre les grands du Web autour de l’enrôlement des développeurs tiers.
* 600 millions de requêtes de recherche chaque jour: voilà qui justifie le récent enclenchement du moteur publicitaire maison de Twitter pour monétiser cette activité. Il faut quand même bien gagner un peu d’argent un jour ou l’autre.
* sur le côté bouche-à-oreille: un article New-York est pointé toutes les 4 secondes par un tweet.
* taille de la société: 175 employés à ce jour.