Mozilla stoppe le développement de Firefox Mobile pour Windows Mobile

24 mars 2010

La Fondation Mozilla estime que la plate-forme de Microsoft n’est pas suffisamment ouverte pour permettre le portage du navigateur. Il n’y aura donc pas de Firefox Mobile pour Windows Mobile 6.x, ni pour Windows Phone 7.

Coup de théâtre dans le développement de Firefox Mobile pour Windows Mobile. Alors que la Fondation Mozilla expliquait jusqu’à aujourd’hui que le développement de cette version était en cours (plusieurs versions alpha ont été publiées), elle annonce ce mardi qu’elle stoppe ses travaux, sine die.

Cette décision concerne les versions 6 de Windows Mobile mais surtout le prochain Windows Phone 7 Series dont la sortie est prévue pour la fin de l’année. L’éditeur souligne que la future plate-forme de Redmond ne dispose pas d’un kit de développement officiel  et n’est pas assez ouverte pour permettre ce portage.

Perspectives réduites

« Nous pensons évidemment que Windows Phone 7 est intéressant et possède un fort potentiel de réussite mais Microsoft a malheureusement décidé de fermer les développements aux applications natives. Nous ne pourrons donc pas proposer Firefox pour Windows Phone 7 et nous suspendons nos développements pour Windows Mobile », explique Stuart Parmenter, de Mozilla Mobile dans son blog.

Rappelons en effet que Microsoft a précisé lors du dernier événement MIX que le développement d’applications sous Windows Phone 7 serait basé sur Silverlight interdisant de fait l’exécution de code natif sur sa plate-forme.

Cet arrêt brutal réduit néanmoins les perspectives de Firefox dans le mobile. Outre la version Maemo/MeeGo, Mozilla dit poursuivre ses développements pour Android. Quant à l’iPhone, la Fondation a encore récemment répété que la parte était fermée du côté d’Apple.

« A ce jour, nous considérons que la porte est fermée de leur côté. Il est impossible pour nous d’accepter la possibilité d’être banni de l’App Store sans raison et d’obtenir pour tout dédommagement 50 dollars. Ce cadre n’est pas équilibré, ce n’est pas possible d’y entrer lorsqu’on investit dans le portage ou le développement d’une application », expliquait il y a peu Tristan Nitot, vice-président de Mozilla Europe.

Pourtant, les navigateurs alternatifs sont désormais présents dans l’App Store. « Ils sont basés sur Safari et ne créent pas de danger pour Safari », assène-t-il.