Google Maps Navigation bientôt sur iPhone ?

24 avril 2010

Google proposera bientôt son application de navigation GPS Google Maps Navigation sur iPhone. Si elle est acceptée, elle pourrait mettre à mal le marché des applications de navigation payantes sur le terminal à la pomme.

Le marché du GPS sur mobile est décidément porteur. Lors d’une conférence de presse tenue le 22 avril à Londres, Google a annoncé la future disponibilité de sa solution gratuite GPS mobile sur iPhone, Google Maps Navigation. Aucune date n’a été avancée, l’application n’ayant pas encore été soumise à l’App Store.

Les fonctions resteront assez limitées : une navigation « virage par virage » destinée aux voitures proposant deux trajets (le plus rapide ou le plus court). Les piétons et vélos pourront donc pour l’instant l’oublier. A ce jour, Google Maps Navigation ne couvre que les Etats-Unis, l’Angleterre y arrivant bientôt.

Comme sur la version Android, une connexion données sera toujours nécessaire, les cartes n’étant pas embarquées (offboard). Au calcul du parcours, les données sont mises en cache, prévenant de toute coupure si la connexion est perdue pendant le trajet. A condition bien sûr de ne pas en dévier.

Annoncée mais pas encore validée

Tout comme Navmii arrivé récemment sur l’App Store, l’offensive de Google met encore un peu plus à mal les logiciels payants des éditeurs de GPS sur smartphone, comme TomTom. L’initiative couperait aussi sûrement toute envie à Apple de sortir sa propre solution gratuite, qui serait pourtant un formidable produit d’appel.

Une donnée déplaisante, d’autant plus que l’application provient de l’ennemi numéro un d’Apple aujourd’hui. Rappelons que Google Voice lui a causé quelques ennuis.

Application acceptée dans un premier temps, Apple a estimé qu’elle dupliquait les fonctions d’appel et de carnet d’adresse d’iPhone OS. Une logique qui a attisé la curiosité de la FCC (équivalent américain de l’Arcep) au point de lancer une enquête.

Après une suppression définitive de l’App Store, Google Voice est enfin est réapparu sous la forme d’une version Cloud accessible depuis Safari. Une saga de près d’un an qu’Apple ne voudrait sûrement pas voir se reproduire avec le GPS Google. A moins que…