Explosion des ventes de mobiles GPS

22 mars 2010

Avec des applications de plus en plus puissantes et de plus en plus abordables, les mobiles affichent leurs ambitions en matière de navigation. Les PND destinés aux automobiles risquent d’en souffrir.

Les terminaux mobiles dotés de fonctions GPS ont le vent en poupe. Il faut dire que les smartphones possèdent toutes les qualités requises pour devenir des assistants de navigation efficaces : puce dédiée, logiciels puissants, réseaux sans fil rapides…

Selon une étude Berg Insight, les ventes de téléphones équipés d’un GPS ont crû de 92% en 2009, à 150 millions d’exemplaires, elles devraient atteindre 770 à 960 millions d’unités en 2014, avec un taux de croissance moyen de 38,7% par an.

60% des ventes totales

Les smartphones compatibles devraient en 2014 représenter 60 % des ventes totales. Comme l’appareil photo numérique à une époque, le GPS devrait très vite devenir un standard dans le marché.

La croissance du marché sera portée par la baisse très rapide des prix des applications GPS, voire leur gratuité. On peut citer Google Maps Navigation pour Android (uniquement disponible aux Etats-Unis pour le moment) ou encore Nokia Cartes qui couvre plus de 74 pays.

En février, quelques jours après son passage au gratuit, cette application avait été téléchargée 1,4 million de fois. Depuis le mois de mars, tout les nouveaux Nokia avec puce GPS intégrée disposeront de la nouvelle version de Ovi Cartes, pré-chargés des cartes de navigation et avec accès aux guides Lonely Planet et Guide Michelin sans coût additionnel pour l’utilisateur final.

Toujours selon l’étude, les avancées technologiques devraient permettre de faire croître davantage le marché au cours des prochaines années. Ainsi, des récepteurs multimode combinant GPS et données satellitaires, voire d’autres capteurs, seront présents dans les téléphones mobiles dès 2011. Ce qui pourrait régler les problèmes de localisation en intérieur.

Cet essor du GPS sur mobile devrait néanmoins faire des victimes : les spécialistes des navigateurs pour automobiles (les PND pour Personal Navigation Device). « Il est difficile de savoir comment Tomtom et Garmin pourront continuer leur activité à long terme », nous expliquait il y a peu un analyste télécoms.