Des clients non dégroupés de Free se plaignent du bridage décidé par le FAI

12 avril 2010

Depuis le 5 avril, plusieurs clients non dégroupés de Free se plaignent des restrictions mises en place par le FAI sur son réseau et qui rendent délicate, voire impossible, l’utilisation de certaines applications comme la VoIP ou le P2P.

VoIP, P2P, jeux en réseau et SSH ne sont pas les bienvenus

Le site Freenews se fait notamment l’écho du bridage opéré par Free sur certains ports et protocoles sur des plages horaires définies. Les messages indignés de freenautes sur différents forums d’utilisateurs, comme celui de l’ADUF et grenouille.com, confirment l’information.

D’après ces témoignages, ce sont les ports « non-standards » (hors port 80) qui sont les premiers impactés. Pour les clients de Free, cela se traduit par de sérieuses difficultés dans l’utilisation d’applications de types jeux en ligne (comme World of Warcraft), SSH, VoIP et P2P. La lecture de vidéos en streaming serait également concernée.

Si pour certains freenautes, le bridage du réseau intervient dès 10 heures du matin, il est le plus handicapant entre 18h et minuit, c’est-à-dire aux heures de pointe. Selon le site Freenews, ces règles de gestion du réseau seraient la réponse de Free à une saturation de son réseau.

Malgré les questions adressées au support de Free par les internautes, le FAI n’a toujours pas apporté de réponse officielle. En plein débat sur la neutralité du Net, sur lequel le PDG de Free s’est récemment exprimé à la demande de l’Arcep, ces restrictions ne passent pas inaperçues.