Croissance à 2 chiffres pour Google au premier trimestre

16 avril 2010

Malgré un chiffre d’affaires et un bénéfice en forte hausse, Google déçoit les investisseurs.

Le moteur de Google tourne toujours à plein régime. Avec 6,77 milliards de dollars au premier trimestre, le chiffre d’affaires progresse de 23% par rapport à l’an passé (5,53 milliards). Les bénéfices s’élèvent eux à 1,96 milliard, en hausse de 37% comparé au premier trimestre 2009 (1,42 milliard).

Les sites de la firme ont généré 66% de son chiffre d’affaires, pour 4,4 milliards de dollars. Les sites du réseau AdSense ont eux compté pour 30% des revenus de la firme, soit 2,04 milliard de dollars. Des résultats respectivement en hausse de 20% et 24% comparés au premier trimestre 2009. Enfin, 53% du CA du californien proviennent de l’international, soit 3,58 milliards de dollars.

Retour à l’embauche

Les revenus générés par les clics rémunérés sont en hausse de 15% comparés à 2009, avec un coût par clic en augmentation de 7%.

Malgré des résultats supérieurs aux attentes du marché, l’action de Google a perdu 4,85% à la clôture de la Bourse. Après une hausse de 5% en une semaine, le soufflé retombe donc, les investisseurs et certains analystes s’attendant à des chiffres encore meilleurs.

Positif, Patrick Pichette, directeur financier de Google annonce qu’ils « continueront d’investir lourdement dans les embauches, les produits et les acquisitions ». Après les licenciements de 2009, la firme a ainsi accueilli 800 nouveaux employés au premier trimestre, passant de 19 800 à 20 600. Un record depuis début 2008.

Jeff Huber, vice-président senior du pôle ingénierie, annonce que Google recrutera massivement pour le développement d’Android et Chrome, ainsi que pour Google Apps. Par contre, aucune information supplémentaire n’a filtré sur les projets d’acquisition.

Questionné sur le Nexus One, Patrick Pichette s’estime « extrêmement heureux » des ventes et annonce le produit comme rentable, mais pas du point de vue matériel. Ce qui ne devrait pas vraiment plaire à HTC, son constructeur.