Archive pour la catégorie ‘Téléphonie’

Google lance le Nexus 5, disponible en précommande

Samedi 2 novembre 2013

Google a profité d’un événement très discret, hier soir, pour annoncer le lancement de la nouvelle version d’Android, Kitkat 4.4, et de son nouveau smartphone, le Nexus 5. La date de sortie officielle de ce dernier est le 4 novembre, mais il est déjà disponible en précommande sur le Google Play Store.

On savait évidemment à peu près tout sur les deux. Pour Android 4.4, la présentation a été faite il y a longtemps, mais Google avait tout de même gardé quelques surprises. Comme l’affirmait une fuite, hier, Google a tenté de réduire au maximum l’empreinte mémoire de son système pour l’adapter plus facilement sur tous types d’appareils.

Lire le reste de cet article »

Le Nexus One débarque chez SFR

Mardi 18 mai 2010

Considéré comme un des meilleurs smartphones Android du marché, le Nexus One est en vente chez SFR à partir de 129 euros.

On ne présente plus le Nexus One, premier Google phone Android en réalité fabriqué par HTC. Comme prévu, SFR est le premier opérateur français à proposer le terminal à la vente (en avant première), à partir de ce mardi sur son site Internet et dès le 25 mai dans toutes ses boutiques.

L’annonce tombe plutôt bien car Google vient d’annoncer qu’il abandonnait son système de distribution basé sur la vente en ligne. Le géant américain a bien compris qu’il ne pouvait pas se passer des opérateurs et SFR sera l’un des premiers à profiter de ce changement de stratégie.

Mise à jour vers Froyo ?

De quoi relancer les ventes qui ont bien du mal à décoller…

Côté tarifs, le smartphone sera proposé à partir de 129 euros associé à l’un des nouveaux forfaits Illimythics annoncés la semaine dernière. Rappelons que ces derniers offrent 500 Mo à 1 Go d’Internet mobile par mois et une dose de voix illimitée afin de contrer la nouvelle offre de Bouygues Telecom.

Le Nexus One est doté d’Android 2.1 (SFR n’évoque pas la mise à jour probable vers 2.2), un écran AMOLED tactile de 3,7 pouces, un processeur de 1GHz, 512Mo de mémoire vive ce qui en fait selon Google, un ‘superphone’.

Evidemment, l’utilisateur pourra accéder aux services de Google comme la nouvelle version de Google Maps, Gmail, YouTube, Google Talk, Android Market etc.

Nokia N8 : première impression mitigée pour le site Mobile-Review’s

Lundi 26 avril 2010

Le site russe Mobile-Review’s a pu tester une préversion du futur smartphone haut de gamme équipé de Symbian^3. Il se dit déçu par le peu d’innovations que présente le Nokia N8.

Le Nokia N8 part-il déjà vaincu ?
Alors même que l’on ne connaît pas encore la date de sa commercialisation, un premier aperçu livré par le site Mobile-Review’s jette un doute sur un éventuel succès commercial.

Selon son auteur Eldar Murtazin, ce smartphone n’apporterait rien de nouveau par rapport à l’iPhone, certains terminaux Android, voire des modèles Symbian tels que les Sony Satio et Vivaz.

Au mieux, le Nokia N8 se montre tout juste à niveau de concurrents qui existent depuis plusieurs mois. Et malgré la présence de Symbian^3 et d’un véritable mode multitâche qu’il salue, Murtazin note tout de même que les performances de l’appareil chutent dès qu’il contient trop de données (photos, vidéos, applications…).

L’auteur de Mobile-Review’s a la dent dure et va jusqu’à accuser les équipes Nokia de chercher à saboter la marque de l’intérieur. Reste qu’il est difficile de dire dans quelles conditions cette première prise en main s’est effectuée et quel degré de finalisation le modèle testé a atteint. (Eureka Presse)

iPhone : 72% des parts de marché au Japon en 2009

Lundi 26 avril 2010

Avec 1,69 millions d’unités vendues en 2009, l’iPhone s’impose comme le grand gagnant de la bataille des smartphones sur le marché japonais. Les opérateurs nippons préparent déjà la riposte.

Pénétrer le marché japonais est toujours un défi difficile à relever pour une entreprise technologique américaine. Les consommateurs ont pourtant accueilli à bras ouverts l’iPhone d’Apple. Selon une étude de l’institut tokyoïte MM Research Institute, 1,69 millions d’exemplaires auraient été vendus au Japon en 2009, soit 72% des 2,3 millions de smartphones écoulés sur cette période. Un record de ventes qui s’explique aussi par la promotion intensive menée par Softbank, opérateur et distributeur exclusif.

Loin derrière, on trouve HTC (11%) et Toshiba (6,8%).

120 millions de mobiles en circulation

Pour lutter contre la nouvelle suprématie Apple sur ce marché en forte croissance, les principaux opérateurs mobiles japonais, y compris Softbank, ne comptent pas en rester là et préparent un lancement massif de terminaux Android.

Selon Les Echos, Softbank aurait approché HTC pour son prochain mobile estampillé Google. NTT DoCoMo, le premier opérateur mobile du pays (48% des parts de marché), compterait lui lancer cinq appareils Android, pour doubler le nombre de ses utilisateurs de smartphones, au détriment des appareils i-mode.

Cette performance sur le marché des smartphones ne bouleverse pas pour autant le paysage mobile. En effet, sur les 120 millions de mobiles en circulation dans l’archipel, 26% proviennent de Sharp, 15,1% de Panasonic et 15% de Fujitsu. Trois marques japonaises.

iPhone : Econtact Pro, une solution originale pour numériser les cartes de visite

Samedi 24 avril 2010

Contrairement à d’autres solutions, cet outil ne s’appuie pas sur un scan de la carte mais sur une photo expédiée à l’éditeur qui s’occupera lui même de la saisie des informations.

Pour un professionnel, la gestion des cartes de visite peut vite devenir très contraignante. Plusieurs solutions existent : saisir manuellement les informations pour les entrer une à une dans le carnet d’adresses ou encore utiliser une application qui scanne la carte et converti les informations grâce à une technique de reconnaissance des caractères.

Ce type de solution, nombreuses sur l’iPhone, est utile mais montre ses limites, notamment avec des cartes de visite aux graphismes ou aux caractères complexes.

Saisie manuelle

Le français Electronic Contact Management propose de son côté une solution assez originale qui évite les erreurs de reconnaissance. Son application baptisée Econtact Pro s’appuie en effet sur une télésaisie humaine des informations.

Explication : une fois l’application installée et le compte crédité, il ne reste plus qu’à prendre en photo ses cartes de visite. Les clichés sont ensuite expédiés chez un prestataire de l’éditeur qui s’occupe de saisir manuellement les informations.

Les cartes transmises sont traitées, répertoriées et mises à disposition dans l’application dans un délai de 24h. Pour ceux qui doivent jongler avec de nombreuses cartes de façon quotidienne, le gain de temps est appréciable. « Nous garantissons aujourd’hui à nos utilisateurs la possibilité de traiter 50 cartes en 10 minutes », commente Fabien Sauleman, le dirigeant d’Electronic Contact Management.

L’application fait également office de super carnet d’adresses. L’utilisateur peut appeler son contact depuis l’application ou charger sa fiche sur son iPhone. En cliquant sur les champs renseignés, le numéro se compose, l’email se prépare, l’adresse est géo-localisée etc…

Côté tarifs, l’application est proposée au prix de 2,99 euros (avec 10 crédits). Il faut ensuite acheter des « crédits » pour le traitement des données : le pack de 10 cartes est vendu 1,59 euro, 9,99 euros pour 100 cartes et 34,99 euros pour 500 cartes.

Plus de 60 000 cartes auraient été traitées depuis le lancement de l’application en janvier dernier.

Reste une question, que deviennent toutes ces cartes de visite reçues par l’éditeur ? Interrogé sur cette question, l’éditeur précise que l’ensemble des prestataires ont signé des engagements de confidentialité. Si le client en fait la demande, toutes ses données sont effacées.

Par ailleurs, les cartes sont stockées sur un serveur sécurisé et crypté basé en France.