Après Google, Dell songe-t-il à quitter la Chine ?

25 mars 2010

C’est ce qu’affirme le Premier ministre indien selon lequel Michael Dell lui aurait confié rechercher un environnement « plus sûr » que celui de la Chine. Pourtant Dell a vu ses ventes progresser de 81% sur ce marché au dernier trimestre.

Le quotidien indien Hindustan Times rapporte les propos du Premier ministre Manmohan Singh qui s’est entretenu en début de semaine avec Michael Dell. Ce dernier lui aurait confié vouloir trouver peut-être en Inde un environnement « plus sûr avec un climat propice à l’entreprise et la sécurité du système juridique ».

Des propos qui n’ont pas été officiellement confirmés par Dell et qui cadrent assez mal avec l’activité florissante de la firme texane sur le marché chinois. Ses ventes y ont progressé de 81% lors du dernier trimestre (par rapport à l’année dernière) notamment sous l’effet de mesures incitatives prises par le gouvernement.

Une activité florissante en Chine

Selon une dépêche Reuters, Dell fournit 60% des serveurs utilisés par les entreprises Internet chinoises. La compagnie vient d’ailleurs d’annoncer son intention d’investir cette année 25 milliards de dollars sur le marché chinois dans l’achat d’équipements. Présent en Chine à cette occasion, Michael Dell a déclaré qu’il n’y avait pas « d’autre pays où Dell a connu une croissance plus forte ». L’entreprise veut axer son développement sur l’activité de services afin d’optimiser son acquisition de Perot Systems.

En Chine, Dell compte cibler les secteurs de l’éducation et de la santé. Selon le Wall Street Journal, le constructeur américain a conclu un partenariat avec China Telecom afin de travailler à la standardisation des dossiers médicaux électroniques, en travaillant avec les hôpitaux à travers tout le pays. (Eureka Presse)